Henri Courseaux


Tristan Corbière

Les Amours jaunes

Musicienne : Marie Mazille

Mise en scène : Hervé Van der Meulen - Assistant : Charles Leplomb
Décors et Costumes : Claire Belloc  -  Lumières : Stéphane Deschamps

Lundi 10àctobre - 14 novembre - 12 décembre 2016
9 janvier, 6 février, 13 mars, 24 avril, 15 mai 2017

Forum Lo Ferré - 11 rue Barbès 94200 Ivry-sur-Seine
Réservtion 01 46 72 64 68 ou resa@forumleoferre.org

 

 



Festival Mises en Capsules

19 mai 19h45 - 22 mai 20h30 - 29 mai 19h
2 juin 19h - 5 juin 19h45

Ciné 13 Théâtre

1, avenue Junot - 75018 Paris

Réservations : 01 42 54 15 12

 


Rappelez moi le titre, déjà ?

Comédie étourdie en sept tableaux de

Jean Bois

Catherine LABORDE et Henri COURSEAUX
Béatrice CHIAVERINI et Maxime COGGIO
Roxanne Roux

Mise en scène Marianne EPIN
assistante Juliette EPIN

Une comédie pieds nus en robe de soirée, décoiffée et décoiffante, conçue dans l'unique dessein de provoquer le fou rire et une kyrielle de sourires attendris. "Rappelez-moi le titre, déjà ?" a pour thème cette maladie incurable qu'est l'étourderie. On peut y voir des parents qui se conduisent toujours comme d'insupportables gamins attardés et des enfants qui font des pieds et des mains pour les remettre, en vain, dans le droit chemin. Une bonne espagnole, belle comme un bulldozer, traverse la pièce en tutu, un verre de pinard à la main, des sardines dans son sac à main. La folie douce est contagieuse, voilà surtout ce que l'auteur a voulu démontrer. Si vous aimez les Barjots et les Fêlés sachez alors, qu'une pièce de théâtre leur a été dédiée.


On était venu là pour çà !

piano : Nathalie Miravette

Samedi 14 Juin 20h30

Forum Léo Ferré

11, rue Barbès - 94200 Ivry/Seine

Réservation : 01 46 22 64 68

De chansons anciennes en chansons récentes Henri Courseaux qui aime  scénariser ses tours de chant en usant de tout son métier d'acteur, trace le portrait burlesque d'un chanteur à texte traqué dans un safari-chanson par des touristes du verbe.

L'occasion de revisiter avec la complicité au piano de Nathalie Miravette, le répertoire de ce poète humoriste tendre et parfois déchiré qui partage son temps entre théâtre, écriture, tournages et chanson.

 


Tristan Corbière

(1845-1875)

Les Amours Jaunes

 Dimanche 6 Juillet 2014

Château d'Asnières


Révélé par Verlaine dans son recueil des "poètes maudits" Tristan Corbière, en dehors d'un cercle d'initiés, reste un crivain méconnu.

Tout en se moquant de lui-même, il est le poète de la fébrilité amoureuse de l'artiste comme de la vie virile des matelots, le poète de la grande ville moderne aussi bien que de sa Bretagne natale ; il fait également référence aux légendes anciennes (rappelant souvent Villon) et aux évènement de son époque.

Il ne put réaliser son rêve d'être marin mais il aima la mer comme un fou.

Ravagé par la maladie, par l'angoisse et l'insomnie, Tristan Corbière eut une vie très courte, terrible, et parcourut l'univers poétique français tel un astéroïde foudroyant, auquel il est difficile de rester insensible.

Ses textes "prennent au tripes" comme l'on dit !

Sa prosodie heurtée, chaotique, qui respecte encore le vers - mais un vers comme disloqué, éclaté, se parodiant à l'infini - met parfaitement en valeur la violence des thèmes et la crudité des images.

Henri Courseaux, grand acteur et interprète, s'empare de cet univers avec la passion qu'on lui connaît. Sa silhouette éminemment baroque, son immense présence poétique et burlesque - la violence et la force qui peuvent égtalement s'en dégager, sa voix si particulière et sa diction tout à tour souple et rocailleuse, servent admirablement ce grand poègte qu'il faut absolument découvrir ou re-découvrir.

 

Hervé Van der Meulen


7 août 2014

Monflanquin - le festival de Piquemil

Réservations : 05 53 36 55 76 ou 06 14 47 51 24


 Amoureux de la rime rimbaldienne, connaissez-vous Tristan Corbière? Si tel n'est pas le cas, sautez sur l'occasion d'entendre Henri Courseaux déclamer la poésie salée et truculente de ce poète maudit ! Dans un décor succinct d'amarres et de cordages, cet acteur d'outre temps va houleusement vous faire prendre le large à bord de sa frégate imaginaire. Vieil ermite à la chevelure grisâtre brassée par la brise, il va vous parler du vent sur son épaule, des bourrasques soufflant le long des côtes d'Armor et de la mer qui roucoule sempiternellement à l'oreille des boucaniers. Aux côtés des albatros et des marins solitaires, il va vous embarquer dans des ports étrangers, cherchant dans de sombres bouibouis des donzelles lubriques ou sirotant son absinthe en reluquant des vierges de seize à soixante ans. De sa voix usée par les vents et marées, il vous décrira le mal être et les insomnies du poète tout en vous confiant sublimement les pathétiques amours d'un pauvre bossu. Tel un chantre crucifié à la proue de son navire poétique, Tristan Corbière a la rime fière, violente mais désespérée. Henri Courseaux s'empare à ravir de ces textes disloqués et de cette prosodie heurtée qu'il nous recrache nerveusement en une marée de mots. En petit frère de Rimbaud il a « le mort pour rire » et sa bouche écumeuse parvient à redonner vie à l'écriture sauvage et caustique d’un écrivain trop peu connu. Accompagné d’une muse musicienne (Marie Mazille) qui maitrise le saxophone aussi bien que l'archet, Henri Courseaux rend un très bel hommage scénique à la modernité des poètes  hérétiques. Raz de marée d'applaudissements.

 Florence Gopikian Yérémian


"Après la Virgule"

piano : Nathalie Miravette

violon, saxo, accordéon : Marie Mazille

Jeudi 24 Juillet

Montcuq (Lot)
Réservation : 06 83 09 78 34


Henri COURSEAUX - contact

v3.0 - Site réalisé par les-arts.net - © Copyright AGC & PIXetCOM - administration